Chloé Bourdages-Roy – Déracinement

Une grande structure en bois, telle une maison sans murs, nous permet d’être témoin des moments intimes de ses occupants. À l’extérieur, les danseuses bougent plus librement. Elles courent, elles s’élancent, elles s’entraident et elles s’amusent. Cependant, incapables de s’éloigner longuement, elles reviennent constamment à la structure et au confort qu’elle leur procure. Mais qu’arrive-t-il lorsqu’elles sont forcées de quitter ce confort? Alternant entre passé et présent, Déracinement dépeint le cheminement de cinq femmes qui doivent quitter leur nid. Mêlant architecture des corps et de l’espace, la chorégraphie se déploie en hauteur pour impressionner petits et grands.

Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s